Partenaires Sud

  • ALGES - Asociación de Lisiados de Guerra de El Salvador

    ALGES est une association créée en 1997 qui défend les droits des soldats démobilisés suite aux accords de paix – dont de nombreux mutilés de guerre - et aide à leur réinsertion sociale et économique dans la perspective de parvenir à leur réhabilitation intégrale en tant que citoyens à part entière au sein de la société salvadorienne. Il s’agit de la plus grande association de démobilisés du Salvador et également de la plus grande association de personnes handicapées du pays. ALGES élabore et met en œuvre des projets et des programme socio-économiques et de santé qui contribuent à améliorer les conditions de vie de ses membres. ALGES effectue également un travail de lobbying et de plaidoyer en faveur de politiques publiques qui prennent en compte les intérêts des démobilisés de guerre.

  • ASEPROLA - Asociación de Servicios de Promoción Laboral

    ONG fondée en 1985, ASEPROLA œuvre à la promotion et à la protection des droits des travailleurs au Costa Rica mais également au niveau de toute la région centraméricaine selon 3 axes de travail :
    - travail de monitoring des droits des travailleurs dans la région par le biais de recherches et de publications d’analyses sur les tendances, les phénomènes sociaux et les activités économiques qui affectent les conditions de travail des travailleurs.
    - conseils, formations et accompagnement à différents acteurs de la région impliqués dans la défense des droits des travailleurs : syndicats de deuxième et troisième niveau (fédérations et confédérations), réseaux, ONG, groupes organisés de femmes, groupes organisés de travailleuses, etc.
    - rôle pro-actif dans la promotion et la défense des droits des travailleurs en faisant pression sur le monde politique. C’est ainsi qu’a été mise sur pied « l’Unité campagne » de l’organisation, qui est chargée du travail de plaidoyer, mais surtout du travail de coordination systématique d’actions concrètes au niveau régional telles que la création d’alliances et l’impulsion et la gestion de campagnes.

  • Asociación Roncalli Juan XXIII - Instituto de Acción Social

    L'Institut Juan XXIII est un institut d'action sociale de la UCA Université Centroamérica, une université jésuite au Nicaragua.

    Cet institut promeur la justice sociale sans discrimination religieuse, politique ou autre. Il gère notamment deux grands programme dans le domaine de la santé et de l'habitat. 

    La Direction de l'Institut est nommé par le Conseil de direction de la UCA selon la proposition du Recteur et est membre du Conseil de l'Université.

  • APPEL - Association des Parents et Professeurs de l'Ecole de Liancourt

    L’Association des Parents et des Professeurs d’Ecole de Liancourt (A.P.P.E.L.) est une association à but non lucratif, apolitique, sans discrimination de race, de sexe, de religion et qui poursuit le but suivant : contribuer à l’épanouissement du peuple haïtien en agissant sur les structures éducatives de manière à les renforcer et à venir en aide aux principaux acteurs concernés ainsi que les populations en situation de vulnérabilité et de détresse.

  • AMI - Association Modeste et Innocent

    L’AMI est une association sans but lucratif (asbl), fondée au Rwanda en 2000, et dont la mission est de promouvoir l’UBUNTU dans la société. UBUNTU signifie l’essence de l’humain, le droit-devoir qui fonde l’humain en son humanité, le droit d’être bon (santé physique, émotionnelle, mentale et spirituelle) et le devoir d’être don (efficacité dans l'économique, le politique, le culturel et le social). Comme objectif, AMI vise la transformation sociale vers une société en équilibre.

    L’AMI cible les organisations non gouvernementales et associations rwandaises locales œuvrant directement dans le domaine de la culture de la paix en proposant des formations pour leur personnel. En janvier 2007, l’AMI a mis sur pied un Centre d'Entraînement à l’Engagement et au Plaidoyer (CEEP) visant le changement de niveau de conscience en vue de la restructuration de la société rwandaise. La méthodologie utilisée par l’AMI (voire annexe I) est avant tout basée sur une approche individuelle. La Thérapie sociale, qui agit, elle, sur le groupe, représente dès lors un complément idéal aux outils de l’AMI.

  • BICU - Bluefields Indian and Caribbean University

    La Bluefields Indian & Caribbean University est une institution éducative communautaire et interculturelle qui, à travers ses programmes académiques, de recherches et d'action, contribue au développement des peuples indigènes, afrodescendants et metizos de la côte caribéenne du Nicaragua. Elle forme des professionnels, des techniciens et des leaders communautaires en leur apportant des compétences humanistes, scientifiques et technologiques. Elle dispose d'un campus décentralisé dans les diverses municipalités de la côte.

  • BDS - Bureau du District Scolaire

    Le bureau du district scolaire, aussi appelé bureau des inspecteurs, se trouve dans la région de Verrettes dans l'Artibonite en Haïti.

    L'éducation est un gros problème en Haïti et il est encore plus présent dans les provinces telles que celle de Verrettes. En effet, plus de 95% des professeurs n'ont aucune formation.

    Ces dernières années, l'Etat haïtien a partiellement pris conscience de la situation et de l'importance de l'éducation pour l'avenir des jeunes. C'est alors que cette organisation a vu le jour, il y a huit ans, dans le but de développer et d'améliorer l'éducation dans 2 communes d'Haïti : les Verrettes et Lachapelle. Le BDS, par le biais de ces inspecteurs, accompagne les institutions scolaires, les professeurs ainsi que les élèves afin de leur procurer un meilleur encadrement.

  • CANTERA, Centro de Comunicación y Educación Popular

    ONG nicaraguayenne de développement au service des secteurs populaires urbains et ruraux. Elle a été fondée en 1988 et est basée à Managua.

    Elle s'est donné pour mission de contribuer à la construction d’une société plus juste, équitable et durable, à travers le renforcement des identités et capacités des personnes avec lesquelles nous travaillons et ce, d’un point de vue tant personnel que collectif. Pour cela, nous utilisons la conception et la pratique de l’Education Populaire, la perspective de genre, de génération, d’agro-écologie, d’éthique et de spiritualité.Elle a opté pour les stratégies suivantes:

    • Une éducation critique, qui questionne et revendique ;
    • Le développement des capacités locales et la gestion communautaire ;
    • Le leadership et le renforcement de l’organisation à travers l’innovation, la formation et la promotion sociale auprès des femmes, hommes, jeunes et enfants  ;
    • L’échange d’expériences et de connaissances.

     

     

  • CES - Centre d'Education Spéciale

    Association basée à Port-au-Prince, créée en 1976 dont l'objectif général est de contribuer à l'intégration sociale des personnes  à besoin spéciaux, particulièrement les enfants avec déficience mentale issues des milieux défavorisés.  De façon spécifique, le CES vise à:

    • assurer une prise en charge spécialisée et psycho-médico-sociale d'environ 1000 enfants avec une anomalie de développement par an;
    • fournir des conditions d'apprentissage adaptées à environ 250 enfants déficients intellectuels par an dans le système fondamental;
    • contribuer au développement harmonieux d'environ 15'000 enfants par an (0-6ans);
    • donner une formation professionnelle à 80 jeunes adultes déficients intellectuels par an, en vue de leur insertion sociale par le travail;
    • encadrer de façon directe et indirecte environ 17'000 parents par an dans l'éducation de leurs enfants.
  • CRESFED - Centre de recherche et de formation économique et sociale pour le développement

    Le CRESFED a été créé en 1986. Son but est de développer, par la recherche et la formation, les compétences des responsables tant de la société civile (responsables et animateurs d’associations de terrain) que des pouvoirs publics (élus et personnels administratifs et techniques des collectivités locales) afin qu’ils puissent à leur tour favoriser la participation des citoyens à la vie sociale, économique et culturelle en conduisant diverses activités : publication de journaux communautaires, organisation de discussions-débats sur les problèmes locaux, soutien à des activités de groupements, campagnes, actions dans les écoles (réintroduction de l’instruction civique dans les programmes scolaires), etc. In fine, ces activités doivent permettre de reconstruire le tissu social et d’assurer une meilleure gouvernance locale et nationale.



Construire la paix ensemble

9 Rue du Valais
1202 Genève

+ 41 22 321 85 56
info@eirenesuisse.ch

CCP : 23-5046-2

Nous écrire


Eirene a besoin de vous pour mener ses projets à bien.

Faire un don

Devenir membre