La difficile situation économique du Nicaragua est la cause d’une forte émigration, notamment vers les régions voisines du Costa Rica, causant de profondes séquelles socio-culturelles et économiques. Les intempéries, la crise énergétique et la récente hausse des prix agricoles et des produits de base aggravent substantiellement l’accès à l’alimentation d’une population déjà très appauvrie.

La côte atlantique est caractérisée par un mélange ethnique inhabituel au Nicaragua et connaît une forte émigration du fait de la pauvreté. L’arrivée des cultivateurs du Pacifique amène également une pression sur les ressources environnementales, ceux-ci pratiquant des cultures inadaptées aux écosystèmes locaux. Dans ce contexte, les relations entre communautés génèrent de nombreuses tensions culturelles et identitaires.

Eirene Suisse est active depuis plusieurs décennies au Nicaragua, aidant les différentes populations vers un développement soutenable et adéquat à leur environnement, particulièrement en milieu rural. Les actions d’Eirene Suisse se concentrent actuellement plutôt sur la côte atlantique du Nicaragua.