Haïti: le théâtre et la musique comme thérapie pour les jeunes de l’Artibonite (1)

Haïti
du 29 août 2011 au 29 septembre 2011

L’objectif principal poursuivi par l’affectation du volontaire est le renforcement du travail éducatif effectué par GASA et APPEL, notamment en donnant aux jeunes des localités concernées la possibilité d’aborder et de discuter des problématiques sociales et relationnelles qu’ils rencontrent. L’expérience du volontaire dans le domaine social et les activités qu’il mettra en place viendront s’ajouter à celles déjà entreprises par GASA et APPEL. Cela permettra d’offrir aux jeunes Haïtiens un accompagnement psycho-social en complément de l’aide à la formation qu’ils reçoivent déjà. Le volontaire jouera également le rôle d’intermédiaire entre Nord et Sud à travers l’information sur la réalité actuelle en Haïti et les enjeux politiques économiques et sociaux, relayée par ses soins au moyen d’articles de presse, de lettres circulaires et d’informations envoyés au groupe de soutien qu’il aura organisé avant son départ. La coopération au développement par l’échange de personnes consiste à affecter des volontaires suisses qualifiés auprès d’associations locales du Sud, qui mènent elles-mêmes des projets de développement, de promotion de la paix et de droits humains. Les volontaires s’inscrivent dans la démarche du partenaire, en mettant leurs compétences à sa disposition, avec comme but à terme de transférer leurs compétences à leurs collaborateurs locaux et augmenter ainsi leur autonomie (appui et conseil, formation et effet multiplicateur). L’engagement solidaire des volontaires, proche des bénéficiaires, permet de favoriser l’échange interculturel qui est au coeur de cette forme de coopération. La relation de proximité et d’égal à égal du volontaire avec ses homologues locaux permet de répondre de manière souple et adaptée aux besoins des partenaires et favorise le dialogue et la compréhension mutuelle. La sensibilisation et l’information en Suisse, qui fait partie du cahier des charges du volontaire durant son affectation, permet également d’établir des liens entre la Suisse et le pays d’accueil. Les volontaires sont défrayés afin de pouvoir vivre correctement sur place. Leur voyage et leurs assurances sont pris en charge. Dans le cadre de son stage de fin d’études auprès de la Haute Ecole de Travail Social à Genève, Bastien Poscia viendra compléter le travail de prise en charge des étudiants déjà initié par GASA et l’APPEL. Il utilisera ses connaissances et ses compétences de travailleur social pour mettre sur pied des ateliers de théâtre et de musique au sein desquels les jeunes des écoles de Liancourt et de Désarmes pourront s’exprimer et discuter du traumatisme qu’ils ont vécu, mais également de sujets tels que les relations hommes-femmes ou la sexualité. Bastien emmènera avec lui du matériel audio (micros, ampli, enceintes,…) ainsi qu’un module d’alimentation fonctionnant à l’énergie solaire. Le montage de ce matériel, exclusivement destiné à servir le projet et qui restera sur place à la disposition des deux établissements scolaires après le départ de Bastien, a été rendu possible par la participation de deux organisations lausannoises : Itexader (www.ader.ch) et Atelier2ce (www.atelier2ce.org). Elles ont mis leur savoir-faire à la disposition du projet en réalisant le montage technique des appareils entre eux ainsi qu’en en expliquant le fonctionnement à Bastien qui pourra ainsi transmettre ces connaissances aux collaborateurs des partenaires locaux. Le travail de Bastien sur le terrain est appuyé par la coordination d’Eirene en Suisse, notamment dans le domaine de la sensibilisation au public suisse, afin d’assurer une diffusion optimale du travail de terrain.