Cette fin d’année 2016 clôt notre premier programme quadriennal. Ce fut un grand changement de paradigme pour notre association: de nouvelles règles, une vision à moyen terme et un tiers de subsides fédéraux en moins impliquant un effort accru pour trouver les fonds nécessaires ont marqué cette période. Le programme sur quatre années, élaboré en collaboration avec nos partenaires du Sud, se voulait raisonnable, avec une augmentation des activités au fil du temps… Beaucoup de succès ont récompensé les efforts pour atteindre les objectifs fixés grâce aux patenariats mis en place. Quelques “accrocs” sont aussi venus ralentir nos élans de solidarité. Des évolutions de “situations en terrains fragiles” ont été difficiles à gérer. Côté finances, nous avons rencontré des difficultés à convaincre certains bailleurs de la valeur et de la pertinence de la coopération par l’échange de personnes. Ainsi, contre notre volonté, nous avons été contraints de réduire certaines activités afin de les adapter à la “situation du terrain” ou bien à nos capacités financières du moment, ceci malgré l’apport de plus de Fr 200’000.- de la part de nouveaux bailleurs institutionnels. Nous avons aussi été innovants dans le domaine des échanges Sud-Nord avec, par exemple, l’organisation d’une tournée “des Rescapés”, troupe de théâtre forum haïtienne, en Suisse romande, ou encore avec la réalisation de “muralismos” avec des élèves de classes préprofessionnelles, de jeunes migrants et même la
réalisation d’une peinture murale dans un centre de détention bien de chez nous… Constatons que nous sommes sur le bon chemin! Pour autant, le parcours vers notre consolidation financière reste difficile et semé d’embûches.