Empowerment des réfugiés en Ouganda pour favoriser leur indépendance. 3

Empowerment des réfugiés en Ouganda pour favoriser leur indépendance.

Grands Lacs Ouganda
du September 1, 2020 au December 31, 2021

L’objectif global

Les groupes de réfugiés augmentent leur autonomie et leur capacité à mettre en place des activités durables grâce au renforcement de leurs compétences organisationnelles et financières.

Le contexte

De violents conflits dans la région des Grands Lacs ont coûté la vie à des centaines de milliers de personnes, déplacé des millions d’autres et laissé en héritage des blessures physiques, psychologiques et sociales non traitées qui continuent d’avoir un impact sur la gouvernance et d’exiger une justice transitionnelle. Le Soudan du Sud, au nord du pays, et la République Démocratique du Congo, à l’ouest, connaissent de grandes instabilités politique et économique. Ces instabilités engendrent d’importants mouvements migratoires vers l’Ouganda. Le Soudan du Sud, le plus jeune pays du monde, a sombré dès 2013 dans une guerre civile qui a causé des milliers de morts et des millions de déplacés. Après plus de 20 ans de guerres, la République démocratique du Congo fait face à une situation humanitaire très inquiétante et complexe, en raison des nombreux et divers conflits internes et communautaires. Les exilés sud-soudanais et congolais fuient les affrontements entre les groupes armés et leur État, les massacres de civils, les exécutions arbitraires, les violences sexuelles, les mutilations physiques et le recrutement forcé d’enfants soldats. Les réfugiés actuellement présents en Ouganda sont pratiquement en tous originaires de ces deux seuls pays. Avec 1,4 million de réfugiés, l’Ouganda est la première terre d’asile du continent africain.

Empowerment économique pour diminuer la vulnérabilité des réfugiés en Ouganda 1

L’ONG locale

Refugee Law Project est une organisation liée à l’université de Makerere basée à Kampala, active depuis 1999 dans la promotion des droits des demandeurs d’asile, réfugiées, déportées, déplacés internes ainsi que ceux des communautés qui les accueillent. RLP s’est fixé comme mission de promouvoir la protection, le bien-être et la dignité de ces personnes en combattant les injustices en termes de politiques mises en place par les gouvernements, ainsi que sur le plan légal et concrètement sur le terrain. RLP est aussi très active dans le plaidoyer auprès des acteurs principaux et participe activement au débat national et international sur les sujets de migrations forcée, de justice et de promotion de la paix. L’organisation contribue de surcroît activement à la recherche académique sur ces sujets.

Empowerment des réfugiés en Ouganda pour favoriser leur indépendance.

Le projet

Dans le cadre de son travail, Refugee Law Project (RLP) a soutenu des groupes de réfugiés en leur offrant une formation et des conseils notamment en matière de traumatismes et de gestion des symptômes de dépression afin que les membres du groupe puissent se soutenir mutuellement et que chaque groupe puisse évoluer vers une structure de soutien social indépendante. Actuellement, il existe 9 groupes (908 membres) à Kampala et 18 groupes dans divers autres endroits en Ouganda.

Les donateurs ont montré un intérêt croissant pour le financement direct de ces groupes, une tendance qui devrait s’accentuer à l’avenir. Toutefois, les connaissances financières et les compétences organisationnelles limitées des membres des groupes et de leurs dirigeants constituent des contraintes majeures qui pourraient mettre en péril l’existence même de ces groupes. Le besoin de renforcer leur capacité à gérer des subventions et à répondre aux attentes des donateurs en termes de responsabilité et de gestion financière a également été identifié.

Les membres des groupes se sont de plus lancés dans des activités génératrices de revenus, comme l’élevage de la volaille ou la fabrication de savon. Cependant, les compétences très limitées en gestion d’entreprise ont constitué un frein important à la poursuite de ces activités.

Pour soutenir leur projet, Refugee Law Project (RLP) a sollicité l’appui d’un volontaire suisse, Rémi Savary, diplômé en Gestion d’entreprise ainsi que certifié en tant qu’expert-comptable. Il appuiera l’équipe afin d’évaluer leurs besoins, de développer du matériel de formation ainsi que des outils de gestion financière. De plus, il soutiendra la gestion financière dans différentes activités de l’organisation partenaire, en lien avec son projet.

Documents

Fiche de projet