Justice pour tous : renforcer l'accès à la justice pour les  femmes et les filles en Ouganda

Justice pour tous : renforcer l’accès à la justice pour les femmes et les filles en Ouganda

Grands Lacs — Défense du droit des femmes et des filles Ouganda
du March 1, 2024 au February 28, 2025

Justice pour tous : renforcer l'accès à la justice pour les femmes et les filles.

Objectif global

Le projet vise à réduire les obstacles entravant l’accès à la justice des femmes et des filles en Ouganda. Son principal objectif est de renforcer les compétences juridiques des personnes impliquées dans la défense des droits et à accroître la visibilité de FIDA-Uganda, tout en mettant fin à l’impunité et en favorisant activement l’égalité des sexes. Pour atteindre ces objectifs, le projet se concentre sur le renforcement des capacités de FIDA-Uganda dans la mise en œuvre de ses activités, en tirant parti de l’appui de notre volontaire Anna Schwaller.

Contexte

L’Ouganda fait partie des pays dont l’indice de développement humain reste faible. Le développement économique actuel s’avère très inégal et contribue à renforcer les disparités au sein de la population, dont une partie importante vit sous le seuil de pauvreté. L’accès à la justice pour les femmes et les filles y est limité par de nombreux facteurs socio-culturels alors qu’elles sont victimes de nombreux abus liés au système patriarcal prédominant et aux violences sexuelles. Le manque d’accès aux services légaux, de connaissances légales et de réelle intention politique contribue ainsi à renforcer les inégalités de genre et entrave le respect des droits humains fondamentaux des femmes et des filles ougandaises.

Projet

Le projet vise à améliorer l’accès à la justice pour les femmes et les filles en Ouganda, confrontées à de multiples obstacles tels que l’engorgement des tribunaux, le manque de ressources, la précarité économique et la discrimination. L’objectif principal est de renforcer les capacités de FIDA-Uganda à travers l’Académie de Leadership, en augmentant les connaissances légales et en améliorant la qualité des formations et publications sur la loi et l’égalité des sexes. La méthodologie se concentre sur l’accessibilité à des services juridiques abordables, la sensibilisation aux cadres juridiques, et le plaidoyer pour l’égalité des sexes. La contribution de notre volontaire Anna Schwaller permettra le développement des compétences des collaborateurs, et l’amélioration de la visibilité de l’organisation et de la qualité ses publications. Les activités comprennent l’élaboration et la mise en œuvre de formations, la participation à la recherche et à la rédaction d’articles, ainsi que l’amélioration des compétences des collaborateurs et la gestion de la plateforme d’apprentissage en ligne de l’organisation.

Bénéficiaires

Les bénéficiaires directs du projet sont le personnel local du partenaire, les volontaires légaux communautaires, les leaders culturels et les jeunes leaders auprès des communautés locales qui bénéficieront directement d’une amélioration de leurs compétences et/ou connaissances juridiques et légales, ainsi que d’une augmentation de la visibilité du partenaire local. Le nombre attendu de bénéficiaires directs est de 233 (dont 131 femmes). Le projet profite également de manière indirecte aux bénéficiaires de l’aide juridique de FIDA-Uganda (22’000, basé sur le nombre de cas soutenus en 2022).

L’impact visé

  • Amélioration de l’accès à la justice et renforcement des droits pour les femmes et filles en Ouganda, incluant la réduction des barrières juridiques et sociales et l’augmentation de la sensibilisation du public aux droits et cadres juridiques pertinents.
  • Développement des compétences et amélioration des ressources de FIDA-Uganda, avec un renforcement des connaissances juridiques des collaborateurs et membres, l’amélioration de la qualité des formations, des recherches, et des publications, et une augmentation de la capacité de l’organisation à mener des actions de plaidoyer efficaces pour l’égalité des sexes.
  • Renforcement institutionnel et augmentation de la visibilité de l’organisation, comprenant l’amélioration de la structure organisationnelle de FIDA-Uganda, l’augmentation de son influence et de sa reconnaissance, et le développement d’une plateforme d’apprentissage en ligne pour faciliter le partage des connaissances et la formation continue.

Documents

Projet Anna Schwaller – FIDA-Uganda

Eirene Suisse reçoit une contribution de cofinancement de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) au travers d’Unité pour son programme quadriennal 2021-2024. Voir les détails

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner