Avec l’achèvement de 2014, c’est la seconde année de notre “programme quadriennal” qui se termine. Celui-ci trace les lignes directrices et les axes de notre action, ici en Suisse romande et dans les trois zones de la planète où nous collaborons, modestement, avec nos partenaires, à la mise en place d’une société dans laquelle la justice sociale prime sur la violence sous toutes ses formes. A chacune des affectations de nos volontaires correspond un contexte local particulier. En Haïti ou dans la région des Grands Lacs africains, c’est une accumulation de difficultés qui pèse sur une grande partie de la population, quand ce n’est pas le climat qui se révolte ou les armes qui parlent ajoutant au fardeau des plus défavorisés. En Amérique Centrale, la situation semble un peu meilleure. Néanmoins, il apparait rapidement qu’une grande partie de la population vit en situation précaire et que ses droits fondamentaux sont trop souvent bafoués.