En parallèle de ses études en Histoire internationale, Martin a participé au traitement des archives produites par deux ONG lausannoises, Terre des Hommes et Sentinelles, en tant que civiliste puis comme chargé de projet. Dès le mois de février 2021, il se rendra à Gulu, au Nord de l’Ouganda, afin de rejoindre l’équipe de Refugee Law Project (RLP) qui y développe un système d’archivage physique et numérique. L’objectif de ce projet est de renforcer l’accès à la mémoire dans cette région durement touchée par la guerre civile (1986-années 2010) opposant le Gouvernement central à l’Armée de Libération du Seigneur (LRA).