L'inclusion scolaire des enfants en situation de handicap au Salvador. 1

Appui à l’autodétermination et l’inclusion des jeunes en situation de handicap dans le département de Cuscatlán-Cabañas, au Salvador

Amérique Centrale Salvador
du January 1, 2024 au December 31, 2026

Appui à l'autodétermination et l'inclusion des jeunes en situation de handicap dans le département de Cuscatlán-Cabañas, au Salvador

Objectif global

Promouvoir la participation et l’inclusion des jeunes et des adultes en situation de handicap dans la société avec des conditions égales et de catalyser un changement du regard des communautés sur les personnes en situation de handicap, notamment en appuyant leur inclusion socio-professionnelle

Contexte

La situation des personnes en situation de handicap au Salvador est particulièrement précaire. Une enquête de 2015 indique qu’elles représentent 410 798 personnes, soit 7.4 % de la population. Au sein de cette population, 16.4% est âgée de moins de 18 ans et 54.2% sont des femmes. Leur précarité se révèle dans divers domaines, notamment au niveau du logement, de l’éducation, de l’accessibilité et de l’emploi. Cette même enquête relève que 36.48 % des personnes en situation de handicap vivent en zone rurale, où l’accès à l’information, aux soins de santé, à l’éducation et aux services de base est encore plus limité. Seulement 7 % ont accès à un centre de soins spécialisés, tandis que l’accès à l’eau est un défi majeur. Bien que le gouvernement ait inclus la question du handicap dans son « Plan national de santé » en 2009, les services spécialisés restent limités, en particulier dans les zones rurales. Les opportunités d’emploi sont rares en raison du manque d’éducation, de formation professionnelle et d’accessibilité, entraînant une discrimination sur le lieu de travail. Seules 121’189 personnes en situation de handicap ont un emploi, la plupart dans le secteur informel.

De plus, l’éducation des personnes en situation de handicap a été gravement affectée par la pandémie, avec des taux d’analphabétisme, de déscolarisation et de chômage élevés. Leur scolarisation moyenne est de 4,1 ans, avec des taux d’analphabétisme de 34.6 % pour les personnes en situation de handicap, contre 10.9 % en moyenne nationale. Les zones d’intervention de notre partenaire Los Angelitos se situent principalement dans les campagnes et la majorité des familles appuyées disposent de ressources économiques limitées. Dans toutes les communautés, il existe des écoles ordinaires, mais dans chacun des départements, il n’y a qu’une seule « école d’éducation spéciale » (dans les capitales départementales) pour les personnes en situation de handicap. En quelques mots, la situation au Salvador expose les personnes en situation de handicap à des défis majeurs dans divers domaines, nécessitant des interventions significatives pour améliorer l’accessibilité, les soins de santé, l’éducation et l’emploi.

Projet

L’association Los Angelitos part du principe que le handicap n’est pas un problème médical, mais un phénomène social et que le modèle à utiliser est le « modèle social » du handicap avec une « approche basée sur les droits ». Le concept de Réhabilitation Basée sur la Communauté (RBC) utilisé par l’association porte sur l’idée que les personnes en situation de handicap, leur famille et communauté organisée doivent jouer un rôle actif dans le processus de réhabilitation et dans la gestion politique de ce processus. Ce sont elles qui connaissent le mieux leur réalité et leurs besoins et qui ont le plus grand intérêt à transformer positivement leur situation. Ainsi, pour parvenir à l’autonomie des jeunes en situation de handicap, il est nécessaire que leurs familles comprennent que leurs fils et leurs filles ont le droit de prendre leurs propres décisions, car la surprotection qu’elles exercent sur eux est préjudiciable à leur inclusion dans la société. Pour cela, les familles doivent s’impliquer dans ce processus. Pour réaliser ce travail, Fernanda Uehlinger, une volontaire professionnelle issue du domaine social et de l’insertion socioprofessionnelle des personnes en situation de handicap soutiendra l’équipe de Los Angelitos dans le département de Cuscatlán-Cabañas. Fernanda travaillera directement avec les jeunes et leurs familles, dans le but de construire avec eux les conditions qui favoriseront leur insertion socioprofessionnelle dans la société. Elle accompagnera également les groupes de jeunes constitués dans leur formation aux droits humains et à la manière de mener un plaidoyer constructif pour la défense de leurs propres droits.

Impacts visés

• Accompagner l’acceptation des familles de l’autonomie de leurs enfants.
• Appuyer les familles vers une autonomie de leurs enfants dans leurs propres prises de décisions tant au niveau privé que professionnel.

• Augmenter le revenu et les capacités des jeunes et adultes en situation d’handicap grâce au développement d’activités génératrices de revenu.
• Créer des structures organisationnelles gérées par les jeunes de manière autonome et participative.
• Améliorer l’estime personnelle des jeunes et développer leurs capacités à comprendre et s’adapter au milieu du travail.

Eirene Suisse reçoit une contribution de cofinancement de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) au travers d’Unité pour son programme quadriennal 2021-2024. Voir les détails

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner