Renforcement du droit des femmes en Ouganda par la valorisation de leur parole et de leur leadership 1

Renforcement du droit des femmes en Ouganda par la valorisation de leur parole et de leur leadership

Grands Lacs Ouganda
du September 1, 2020 au August 31, 2022

L’objectif global

L’objectif principal du projet est de défendre les droits des femmes et leur place dans la société ougandaise. Pour atteindre ce but, Eirene Suisse renforce les capacités du partenaire local en matière de communication, de recherche de fonds, d’évaluation et de plaidoyer. Le principe de base est de valoriser la participation des femmes à la vie en société et de réduire les violences à leur égard.

Le contexte

La violence basée sur le genre (VBG) est une préoccupation majeure du gouvernement ougandais et des pays de la région des Grands Lacs. Les différentes guerres civiles et autres conflits armés qui ont sévi dans ces pays et entre eux ont généré de nombreuses violations des droits humains, dont les femmes et les enfants ont été les principales victimes. Partant de ce constat, ces pays ont ratifié en 2008 la Déclaration de Goma pour l’éradication des violences sexuelles et la fin de l’impunité dans la région des Grands Lacs.

Malgré une forte volonté politique des autorités pour diminuer ces inégalités de genre, des réticences subsistent au sein de la population, notamment dans les zones rurales. Ces dernières années, la violence a pris une nouvelle proportion au sein des familles, au point d’en devenir un problème de santé publique. Les violences conjugales ou communautaires témoignent des séquelles psychiques laissées par la guerre et des conflits intérieurs présents chez de nombreux individus. En parallèle, les problèmes structurels persistent, conditionnant la place des femmes à une place de subordination et d’acceptation des pratiques de VBG. Tous ces facteurs demeurent ainsi des obstacles à la bonne application de la politique nationale contre les VBG.

L’ONG locale

GWED-G est une ONG active depuis 2004 et basée à Gulu, 2ème plus grande ville du pays. Il s’agit d’une organisation spécialisée dans la défense des droits humains, avec un accent particulier sur la lutte contre les violences faites aux femmes, la santé reproductive, le renforcement des droits des femmes et de leur participation à la vie en société. Pionnière dans ce champ d’activités, son expérience lui donne une réelle légitimité et son travail est reconnu tant par ses bénéficiaires que par ses partenaires (www.gwed-g.org/success-stories/). Après 16 ans de bons résultats, GWED-G doit maintenant améliorer sa communication interne et externe auprès de la population, des autorités et des autres acteurs du domaine pour asseoir sa notoriété. C’est pour répondre à cet objectif que l’organisation a fait appel à Eirene Suisse afin de trouver une personne spécialisée dans ce domaine.

Le projet

Ce projet vise à renforcer l’ONG ougandaise GWED-G dans sa capacité de communication, de recherche de fonds, d’évaluation et de plaidoyer. Cela contribuera à en faire un centre de compétence régional sur la problématique des VBG.

Spécialisé dans ces domaines, le volontaire mettra à disposition de GWED-G son expérience afin de renforcer et de  faire rayonner l’organisation dans la région de Gulu dès l’automne 2020. Sa présence permettra aussi d’y améliorer les processus internes pour gagner en efficacité et augmenter le nombre de bénéficiaires.

Les actions de communication externes auxquelles il participe sont dirigées vers les autorités locales, les médias, les organisations de la société civile, les associations communautaires de base, les organisations internationales, les ambassades et l’opinion publique en général.

L’impact visé

  • Renforcer les droits des femmes en Ouganda en défendant leur participation à la vie en société.
  • Renforcer les groupements de femmes déjà en place et en faciliter la création de nouveaux dans la région de Gulu et potentiellement au-delà.
  • Améliorer la visibilité et les capacités de GWED-G en matière de communication, de recherche de fonds, d’évaluation et de plaidoyer.
  • Améliorer les processus internes de GWED-G pour gagner en efficacité et augmenter le nombre de bénéficiaires.