« Yon dwet pa manje kalalou » - Renforcement de la production, la transformation et la vente des produits de l’agriculture familiale en Haïti

« Yon dwet pa manje kalalou » – Renforcement de la production, la transformation et la vente des produits de l’agriculture familiale en Haïti

Haïti — agriculture; développement communautaire Haïti
du January 1, 2024 au December 31, 2025

Objectif global

Améliorer la sécurité alimentaire et financière des familles paysannes, en particulier des femmes, dans la commune de Boucan Carré, en Haïti, confrontées à des conditions socio-économiques et sécuritaires précaires. Le projet vise à renforcer la résilience des communautés agricoles face à l’insécurité alimentaire et à contribuer au développement durable de la région.

Le contexte

La situation sociopolitique et sécuritaire en Haïti est critique, avec 40% de la population, soit 4,4 millions de personnes, nécessitant une aide humanitaire en raison de crises d’origine humaine telles que l’assassinat du Président Moïse, le tremblement de terre et la tempête Grace en 2021. La Commune de Boucan Carré, bien que moins touchée par les violences, subit des impacts sociaux et économiques importants. nL’instabilité entrave le développement du pays, aggravant les difficultés économiques des familles et conduisant à une décapitalisation constante. Les changements climatiques amplifient les problèmes avec une variabilité accrue des phénomènes, favorisant l’érosion des sols, la propagation de maladies et la hausse des pertes de cultures. Malgré un potentiel agricole local, plus de 50% des denrées sont importées. L’agriculture familiale paysanne, représentant 80% de la production agricole, est cruciale économiquement et socialement, mais est marginalisée dans la politique agraire. Les femmes jouent un rôle central dans cette agriculture, participant à la production, au transport, à la distribution des denrées, assurant la sécurité alimentaire du foyer et les tâches ménagères. Cependant, elles demeurent marginalisées et discriminées, malgré leur contribution essentielle à l’économie informelle et agricole.

Le projet

Depuis avril 2016, l’association Jardins Wanga Nègès, avec le soutien des volontaires d’Eirene Suisse tels que Sophie Paychère, travaille dans la Commune de Boucan Carré, Haïti. Opérant sous des autorisations officielles du Ministère des Affaires Sociales et du Travail, l’association se focalise sur l’amélioration de la production agricole des familles paysannes par le biais de l’agro-écologie. Jardins Wanga Nègès, dans ses projets précédents, a concentré ses efforts sur la fertilité des sols, la production de semences paysannes, et plus récemment, sur la transformation des produits agricoles. L’installation de moulins a apporté des changements significatifs, tant du point de vue économique que nutritionnel, offrant aux familles la possibilité de consommer leur production plus facilement. Le projet actuel envisage d’aller plus loin en diversifiant et en augmentant les capacités de transformation et de vente des produits agricoles locaux. Quatre axes stratégiques sont identifiés afin de mener à bien ce projet :

  • Transformation des productions agricole : Mise en place d’un centre d’unités de stockage et de transformation des productions agricoles des familles paysannes et amélioration de son accès.
  • Disponibilité d’intrants agricoles : innover autour des semences paysannes, des vaccins et stimuler la culture d’arachide et de riz de montagne.
  • Autonomie des femmes paysannes : appui à l’OCB et aménagement d’un espace maison de femme
  • Renforcement des capacités du partenaire

Les bénéficiaires

  • 2’000 familles paysannes de la zone d’action touchée par le projet, soit 8’6000 bénéficiaires directs
  • La population de la région qui bénéficiera d’une meilleure voie de communication, ce qui représente environ 15’000 personnes

Impacts visés

  • Augmentation de la sécurité alimentaire et financière des familles paysannes, en particulier des femmes, dans la commune de Boucan Carré.
  • Renforcement de la résilience des communautés agricoles face à l’insécurité alimentaire.
  • Amélioration des conditions de vie grâce à la diversification et à l’augmentation des capacités de transformation des produits agricoles.
  • Contribution à un développement durable en favorisant l’agriculture paysanne familiale.
  • Réponse appropriée aux défis du changement climatique par le soutien à l’adaptation et à l’atténuation des effets.

Écouter l’intervention du 11 octobre 2023 de notre volontaire auprès de JWN, Sophie Paychère, sur les ondes de Radio Fribourg: https://www.radiofr.ch/fribourg/podcasts/25261

Références:

[1] Plan de réponse humanitaire, Haïti. Cycle de programme humanitaire 2020 – 2021, mars 2021

[2] projets précédents: 2016-2019: Appui agroécologique à l’agriculture familiale des sections communales de Boucan Carré et de Petite Montagne et 2020-2021: Renforcement des communautés paysannes, Boucan Carré

Eirene Suisse reçoit une contribution de cofinancement de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) au travers d’Unité pour son programme quadriennal 2021-2024. Voir les détails

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner