Carine Maffli, volontaire de retour d’Haïti, est restée trois ans sur place où, en collaboration avec IEPENH (Initiative des Éducateurs pour la Promotion de l’Éducation) et grâce au soutien de la Fédération Genevoise de Coopération – FGC ainsi que de Fribourg-Solidaire, elle a contribué à l’amélioration du système éducatif et à la formation de nouveaux et nouvelles enseignant-e-s. Dans sa dernière lettre circulaire, elle revient sur ce projet, ses réussites et ses échecs mais également ses espoirs concernant l’avenir de la population haïtienne et son admiration pour cette dernière. 

Download

Lettre de nouvelles de Carine