La documentation des processus de paix et l'établissement de la vérité comme outils vers la guérison des traumas post-conflit en Ouganda 2

La documentation et sensibilisation des actions de promotion des droits humains et de lutte contre les violences faites aux femmes

Grands Lacs — Documentation — Sensibilisation Ouganda
du June 6, 2022 au June 29, 2022

L’objectif global

Le but du projet est de documenter et communiquer des actions visant à la défense des droits humains et la lutte contre les violences faites aux femmes avec nos partenaires partenaires GWED-G et Hashtag Gulu. Aurélien Vallotton, est engagé en tant que civiliste chez Eirene Suisse pour une durée d’un mois en Ouganda. Il réalisera des photos et vidéos des différents événements et actions menés par nos partenaires. Il sera également sur place pour conseiller les équipes de communication sur l’utilisation d’outils ou de méthodes de réalisation.

Conférence nationale #Justice4Women organisée par avocats sans frontières le 9 juin 2022

Le contexte

La violence basée sur le genre (VBG) est une préoccupation majeure du gouvernement ougandais et des pays de la région des Grands Lacs. Les différentes guerres civiles et autres conflits armés qui ont sévi dans ces pays et entre eux ont généré de nombreuses violations des droits humains, dont les femmes et les enfants ont été les principales victimes. Partant de ce constat, ces pays ont ratifié en 2008 la Déclaration de Goma pour l’éradication des violences sexuelles et la fin de l’impunité dans la région des Grands Lacs.

Malgré une forte volonté politique des autorités pour diminuer ces inégalités de genre, des réticences subsistent au sein de la population, notamment dans les zones rurales. Ces dernières années, la violence a pris une nouvelle proportion au sein des familles, au point d’en devenir un problème de santé publique. Les violences conjugales ou communautaires témoignent des séquelles psychiques laissées par la guerre et des conflits intérieurs présents chez de nombreux individus. En parallèle, les problèmes structurels persistent, conditionnant la place des femmes à une place de subordination et d’acceptation des pratiques de VBG. Tous ces facteurs demeurent ainsi des obstacles à la bonne application de la politique nationale contre les VBG.

Le projet

Les crimes qui ont eu lieu dans les différentes guerres civiles n’ont été révélés que récemment. Les initiatives de justice transitionnelle sont cruciales, comme la promotion du dialogue sur la mémoire en tant que thérapie mais aussi en tant que mécanisme pour établir la vérité grâce auquel les blessures liées à la guerre peuvent être identifiées et traitées. Le fait que certains processus, comme l’établissement de la vérité et la libération de la parole, puissent avoir des avantages importants sur la santé mentale d’une population, est généralement sous-estimé.

Spécialisé dans le domaine de la communication audiovisuelle, notre volontaire Aurélien Vallotton mettra à disposition de  GWED-G et Hashtag Gulu son expérience afin de créer davantage de contenu et de renforcer leur canaux de communication. Le but étant de faire connaitre leurs actions menées et de les diffuser à un large public.

En sus de la production de matériel de communication visuelle, le volontaire formera l’équipe vidéo sur place, composée de collaboratrices et collaborateurs locaux, pour transmettre ses compétences en matière de vidéo, montage, réalisation et finition d’un documentaire synthétique et représentatif des activités de l’organisation.

La sensibilisation et l’information sur les activités des partenaires vers le public suisse, fait aussi partie du cahier des charges du volontaire durant son affectation.

Les partenaires locaux

GWED-G est une ONG active depuis 2004 et basée à Gulu, 2ème plus grande ville du pays. Il s’agit d’une organisation spécialisée dans la défense des droits humains, avec un accent particulier sur la lutte contre les violences faites aux femmes, la santé reproductive, le renforcement des droits des femmes et de leur participation à la vie en société. Après 16 ans de bons résultats avec ses partenaires (www.gwed-g.org/success-stories/), GWED-G doit maintenant améliorer sa communication interne et externe auprès de la population, des autorités et des autres acteurs du domaine pour asseoir sa notoriété. C’est pour répondre à cet objectif que l’organisation a fait appel à Eirene Suisse afin de trouver une personne spécialisée dans ce domaine.

Hashtag Gulu est composé de membres de la communauté locale soucieux de venir en aide aux enfants et jeunes adultes vivant dans la rue à Gulu. Ils ont commencé par tenir des réunions hebdomadaires afin d’aborder cette problématique, tout en collectant des informations sur les enfants des rues. Après quelques mois d’interactions avec ces enfants, certains d’entre eux ont manifesté le désir de pouvoir réintégrer leur famille. Utilisant leurs propres ressources financières et quelques donations de la part de connaissances, Hashtag Gulu a ainsi réuni avec succès 8 enfants avec leur famille durant la première année d’activité, ainsi qu’aidé deux autres à obtenir un travail.

Matériel produit dans le cadre de l’affectation:

Photos

Eirene Suisse reçoit une contribution de cofinancement de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) au travers d’Unité pour son programme quadriennal 2021-2024. Voir les détails