Renforcer les processus d’intervention sociale de l’association Mary Barreda en faveur des enfants, jeunes et femmes en risque d’exploitation et de violences basées sur le genre. 3

L’utilisation de l’art vivant, plastique et visuel par les jeunes dans la prévention de la violence

Amérique Centrale — Lutte contre les violences basées sur le genre — Santé Nicaragua
du January 1, 2022 au December 31, 2024

Objectif global

Participer à la réduction de la violence sous toutes ses formes envers les enfants, les jeunes et les femmes en situation de risque dans la ville de León au Nicaragua à travers la découverte du pouvoir de l’art en tant qu’outil dans la prévention de la violence

Contexte

La migration est en train d’entraîner la désintégration des familles et d’accroître les facteurs de risque de violence envers les filles, les garçons et les adolescent·e·s, ces derniers restants seuls ou sous la responsabilité de frères et soeurs plus âgés ou d’autres membres de la famille. En plus de l’augmentation des violences envers les enfants à cause de la migration, les jeunes se retrouvent sans aucune personne de référence ou de confiance pour les guider dans la vie. Par conséquent, le Nicaragua occupe la troisième place en Amérique centrale au niveau des grossesses précoces chez les adolescentes. Jusqu’au 1er juin 2023, 364 naissances de jeunes filles âgées entre 11 à 14 ans ont été enregistrées. Ces cas sont associés aux violences sexuelles, les corps des filles étant considérés comme des objets et les relations entre adultes et enfants/adolescents devenant la norme.

Dans le contexte actuel, il existe de nombreux défis pour la prévention des violences, des abus sexuels et de l’exploitation sexuelle commerciale. Les violences envers les femmes de tout âge restent une réalité. En ce qui concerne les violences de genre, la modification de la loi 779 a restreint le crime de féminicide au sein des relations de couple, excluant les cas survenus dans des lieux publics ou perpétrés par d’autres membres de la famille, de la communauté ou des inconnus. De ce fait, ce genre de crimes ne sont pas comptabilisés dans les statistiques.

Le Bureau régional pour l’Amérique centrale et les Caraïbes du Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme enregistre qu’entre janvier et juin 2023, il y a eu 36 féminicides, dont quatre cas de filles de moins de 16 ans. Les régions autonomes de la côte caraïbe nord et sud affichent les taux les plus élevés, avec 11 cas. D’autre part, l’Institut de médecine légale du Nicaragua (IML) a signalé une augmentation des cas de violences sexuelles, passant de 4’803 en 2021 (3’428 filles, 796 femmes, 515 garçons et 64 hommes) à 5’049 en 2022 (3’662 filles, 780 femmes, 537 garçons et 70 hommes). Les adolescentes ont été les principales victimes ces deux dernières années. En 2022, 73% du total des victimes étaient des mineurs de moins de 18 ans, tandis qu’en 2021, 50% étaient des filles de moins de 14 ans.

Projet

Ce projet vise à proposer de nouvelles formations aux jeunes bénéficiaires de notre partenaire local l’Association Proyecto Mujer Mary Barreda afin qu’ils puissent adresser des messages préventifs via des propositions artistiques utilisant des techniques telles que la peinture, la photographie, le design graphique, la gravure et les arts du spectacle. Par son expérience, le partenaire constate que les adolescent·e·s et les jeunes, en raison de leur situation socio-économique et géographique, n’ont pas accès aux ressources nécessaires pour participer à des activités parascolaires, y compris les pratiques artistiques. Pour ce faire, Michèle Michaud, volontaire depuis 2022 au sein de Mary Barreda, accompagnera l’équipe locale à acquérir les compétences nécessaires pour implémenter ce projet artistique et participatif.

Le projet contribuera ainsi au renforcement du plan stratégique du partenaire établi pour la période 2015-2025, avec pour objectif à long terme de : « garantir que les filles, les garçons, les adolescents, les jeunes et les femmes jouissent d’une vie sans violence, basée sur le respect complet de leurs droits ». Assurer une égalité entre les sexes dans la mesure du possible est également un objectif important. Ainsi, le partenaire tiendra compte du fait que l’accès aux activités parascolaires est plus difficile pour les adolescentes et les jeunes femmes, car elles constituent un groupe plus vulnérable face à la violence, aux abus sexuels et à l’exploitation sexuelle commerciale.

Impact visés

  • Outiller un groupe de jeunes motivé·e·s pour qu’iels puissent proposer leurs propres produits de communication et collaborer entre eux pour développer des propositions innovantes en matière de prévention des violences.
  • Générer des changements positifs auprès des jeunes et au sein de la communauté de Léon sur les questions de violence basée sur le genre.
  • Contribuer au renforcement du plan stratégique du partenaire local avec pour objectif à long terme de garantir que les filles, les garçons, les adolescents, les jeunes et les femmes jouissent d’une vie sans violence, basée sur le respect complet de leurs droits.

Eirene Suisse reçoit une contribution de cofinancement de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) au travers d’Unité pour son programme quadriennal 2021-2024. Voir les détails

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner