L'utilisation de l'art vivant, plastique et visuel par les jeunes dans la prévention de la violence

L’utilisation de l’art vivant, plastique et visuel par les jeunes dans la prévention de la violence

Amérique Centrale — Lutte contre les violences basées sur le genre — Santé Nicaragua
du March 1, 2024 au February 28, 2025

Objectif global

Prévenir la violence sous toutes ses formes à l’égard des enfants, des jeunes et des femmes en situation de risque dans la municipalité de Léon au Nicaragua à travers la réalisation de message préventifs en utilisant différents médiums artistiques (photographie, design, contes radiales, théâtre-forum, peinture, gravure et impression artisanales) par des jeunes et renforcer la méthodologie en actions communautaires de notre partenaire Proyecto Mujer – Mary Barreda

Contexte

La municipalité de León, située au Nicaragua, fait face à des défis socio-économiques majeurs, notamment une économie fragile reposant principalement sur les secteurs tertiaire et agricole. Malgré sa position en tant que deuxième plus grande ville du pays en termes de population et de densité, León souffre de niveaux élevés de pauvreté, de sous-emploi et de chômage, exacerbés par l’inflation économique mondiale. La migration, en augmentation, contribue à la désintégration des familles, laissant souvent les jeunes livrés à eux-mêmes ou sous la responsabilité de membres de la famille plus âgés. Cette situation expose les adolescents à des risques accrus de violence, y compris les grossesses précoces et les violences sexuelles, avec des chiffres alarmants enregistrés par les autorités locales et les agences des Nations unies.

Malgré ces défis, la lutte contre les violences, les abus sexuels et l’exploitation sexuelle commerciale est entravée par des lacunes dans la législation, notamment des restrictions dans la définition des crimes de féminicide, qui excluent certains cas des statistiques officielles. Les agences des droits de l’homme et les institutions locales signalent une augmentation des violences sexuelles, en particulier chez les adolescentes, mettant en évidence un besoin urgent d’interventions préventives et de sensibilisation dans la communauté. Ainsi, León est confrontée à une réalité complexe où les défis économiques, sociaux et juridiques se combinent pour créer un environnement propice à la violence et à l’exploitation, exigeant une réponse coordonnée et holistique de la part des acteurs locaux et des organisations internationales de développement.

Projet

L’objectif principal du projet est de participer à la réduction de la violence sous toutes ses formes envers les enfants,
les jeunes et les femmes en situation de risque dans la ville de León au Nicaragua, ceci à travers la découverte du
pouvoir de l’art en tant qu’outil dans la prévention de la violence. Ainsi, le projet souhaite offrir la possibilité à 40 jeunes et adolescents de la région d’acquérir des outils artistiques (conte radiophonique et théâtre forum, peinture, gravure et photographie) afin de réaliser des messages préventifs sur les violences basées sur le genre. Les produits artistiques finaux des jeunes et des adolescent.e.s seront présentés au sein des communautés et dans des écoles dans la région afin de permettre à la population de manière générale de s’identifier à leurs propres situations de vulnérabilité et de mieux comprendre le soutien que le partenaire peut leur apporter. Notre volontaire, Michèle Michaud, diplômée en travail social et passionnée d’arts, contribuera à la mise en place des différentes activités du projet favorables au renforcement des compétences des jeunes participants.

À long terme, le projet vise à permettre aux jeunes de devenir des agents de changement dans leur communauté, en développant des compétences en communication et en prévention de la violence. Il contribue également au renforcement des capacités de l’association locale à mener des initiatives de prévention de la violence basée sur le genre, créant ainsi des changements durables à la fois au niveau individuel et communautaire. L’organisation envisage également d’explorer la possibilité d’utiliser l’art dans l’aide aux victimes de violence et d’exploitation sexuelle commerciale, ainsi que dans le soutien aux femmes vivant de la prostitution.

Impacts visés

  • Développement des compétences artistiques de jeunes pour exprimer des messages de prévention de la violence basée sur le genre, en fonction de leur histoire personnelle ou de leur point de vue grâce à des ateliers artistiques (plastique, visuel ou vivant)
  • Renforcer la méthodologie institutionnelle de l’association afin d’explorer les possibilités que l’art offre dans le cadre des actions de prévention qu’elle mène sur le terrain
  • Donner aux adolescent.e.s et aux jeunes les moyens de devenir des acteurs du changement et de promouvoir un environnement plus sûr et plus sain pour eux-mêmes et pour leur communauté

Eirene Suisse reçoit une contribution de cofinancement de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) au travers d’Unité pour son programme quadriennal 2021-2024. Voir les détails

WordPress Cookie Notice by Real Cookie Banner