María Blanca Hernández, 31 ans, est actuellement coordinatrice du programme d’agriculture durable de notre partenaire l’Association ADES pour le développement socio-économique de Santa Marta – Salvador. Elle est responsable du suivi et de l’évaluation des actions stratégiques et opérationnelles des projets qui composent ce domaine pendant l’année 2022.

Blanca est une femme engagée dans la lutte pour la revendication des droits humains et du territoire. Sa relation avec ADES a commencé en 2018, lorsqu’elle a participé, en tant que consultante affectée à la recherche, à la systématisation et à la conception du rapport annuel sur les droits humains, intitulé “Manos al Agua”, qui jette un regard sur la situation à laquelle est confronté le Salvador et principalement les communautés de Cabañas pour avoir accès à l’eau potable. Elle a également été en charge de l’édition 2019, qui portait sur le travail des défenseurs et défenseuses des droits humains et les risques qu’ils et elles encourent en l’absence d’une loi garantissant leur protection. Ce rapport s’intitule “Défendre la vie à partir d’un engagement collectif pour la vie”.

Par la suite, elle a systématisé deux expériences réussies concernant des projets de systèmes d’eau communautaires dans la localité de Los Hernández dans la municipalité d’Ilobasco et la communauté de El Rodeo dans le canton de Santa Marta dans la municipalité de Victoria, tous deux dans le département de Cabañas.

En 2020, en raison de ses compétences professionnelles, elle a été invitée à rejoindre l’équipe technique de l’ADES pour intégrer le domaine du programme en tant que technicienne de suivi et de contrôle des projets. Son travail a été accompagné et conseillé par Alexandra Carter, volontaire affectée par Eirene Suisse pour accompagner techniquement l’ADES de 2019 à fin 2021 (voir les informations sur ce projet).

Blanca a terminé ses études supérieures à l’université d’El Salvador, obtenant un diplôme en journalisme en 2015. Elle possède des compétences en matière de rédaction et de recherche de documents, des capacités d’analyse, de synthèse et de relation avec autrui. Elle possède également des compétences en matière de planification, d’administration, de suivi et d’évaluation de projets.

Eirene Suisse reçoit une contribution de cofinancement de la Direction du Développement et de la Coopération (DDC) au travers d’Unité pour son programme quadriennal 2021-2024. Voir les détails